keyboard_arrow_rightLe monde des services à la personne

Cliché N°2: « Bientôt il faudra bac +5 pour faire du ménage. »

Publié le 15/12/2020

Cette phrase est souvent employée par des candidats de manière assez légère pendant un entretien. Elle se veut ironique tout en faisant écho à des problèmes sociaux majeurs comme le chômage.

En réalité, c’est une issue de secours facile pour un candidat qui va trouver que l’entretien d’embauche est plus difficile que ce qu’il avait pensé et qui essaye de s’en sortir par une pirouette.

Pourquoi alors s’étonner qu’un entretien soit compliqué? Un candidat n’accorderait pourtant pas de crédit et serait septique si un employeur ne l’embauchait qu’à la lecture de son CV sans lui poser la moindre question.

Un entretien un peu poussé est obligatoire que ce soit pour du ménage ou pour n’importe quel métier!

Le recruteur a reçu plusieurs candidatures, il est alors normal qu’il mette tout les postulants sur un pied d’égalité à travers des questions qui lui permettront de trouver le profil le plus adapté au poste proposé, sinon il n’aurait qu’à tirer au sort l’heureux élu.

Ne vous y trompez pas, à travers l’entretien, l’employeur n’a pas pour seul objectif de savoir comment se projette le candidat vis à vis du poste à pourvoir, il veut aussi évaluer sa motivation et son sérieux. Il veut être sûr que son futur collaborateur n’oubliera pas de se lever le matin, sera à l’heure pour ses interventions, réalisera ses taches avec sérieux et qu’il n’aura pas à le remplacer au bout d’un mois.

Il ne faut pas oublier que l’employeur recherche quelqu’un de fiable, qui va travailler en autonomie, sachant que cette personne incarnera l’image de son entreprise auprès des clients qui lui sont affectés. La qualité de son travail impactera directement la pérennité de l’entreprise. 

L’employeur recherche quelqu’un en qui il peut avoir suffisamment confiance pour lui remettre des clés et des codes d’alarmes.

Donc non, il ne faut pas bac +5 pour faire du ménage, mais il y a bien des personnes avec bac +5 qui font ce métier, car le monde de l’emploi est, il est vrai, compliqué depuis plusieurs années. 

Derrière ce « bon mot », cette formulation se veut en réalité dénigrante envers ceux qui font ce métier.


Partager


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *